Le Canada a-t-il la capacité de leadership en santé dont il a besoin pour innover?

Un bon leadership est souvent tenu pour acquis. Toutefois, en raison de la diminution de la performance relative du Canada et de ses efforts fragmentaires en matière d’innovation, de nouvelles approches du leadership et du développement du leadership sont essentielles puisque les anciennes façons de faire ne fonctionnement pas. L’accroissement de la capacité de leadership est une priorité stratégique et opérationnelle, mais il doit seulement se faire en répondant à deux autres besoins connexes : créer des milieux de travail sains et engendrer une réforme axée sur les gens. Une approche éclairée par des données probantes, adaptée à chaque province ou territoire mais dont chacune serait reliée aux autres sur le plan national, est souhaitable. En outre, étant donné que plus de 80 % des travailleurs de la santé sont des femmes et qu’il est nécessaire d’amener les peuples autochtones à participer à la réforme de la santé, nous devons mieux comprendre pourquoi ces deux segments sont sous-représentés dans les postes de direction. Dans le but de s’attaquer à ces questions, le RCLS publiera sa deuxième étude comparative sur les lacunes du leadership et le déséquilibre relatif à la diversité, et révélera une nouvelle approche.

Pour assister à cette séance, RSVP à Melanie Abdelnour à mabdelnour@chlnet.ca.

Conférenciers

Chris Power, CHE – Directrice générale, Institut canadien pour la sécurité des patients
Kathy MacNeil – Présidente-directrice générale, Island Health
Dr. Gillian Kernaghan – Présidente-directrice générale, St. Joseph’s Health Care, London
Dr. Ivy Bourgeault – Professeure, Université d’Ottawa
Kelly Grimes – Directrice générale, Réseau canadien pour le leadership en santé
Dr. Graham Dickson – Conseiller principal en recherche, Réseau canadien pour le leadership en santé
Bill Tholl – Conseiller principal en politiques, Canadian Health Leadership Network

Powered by Khore by Showthemes