Promouvoir de meilleurs résultats en se concentrant sur le changement. Partenariats, pouvoir et professionnels. Le rôle des médecins dans la réforme des soins de santé

Animatrice : Colleen Grady – Centre for Studies in Primary Care

Mme Colleen Grady explique qu’elle mène des recherches dans les domaines du leadership médical et de l’épuisement professionnel. Elle étudie le changement et la dynamique; le retard et l’élan; le pouvoir de s’arrêter, les partenaires et les intervenants et le professionnalisme.

Une activité pour les participants à l’atelier a montré que le changement est source d’inconfort, parce que les personnes préfèrent trouver ou utiliser leur propre méthode pour accomplir les tâches. Reconnaître la valeur des points de vue particuliers aide les intervenants à réaliser que chaque point de vue a son importance.

Il est important de reconnaître la différence entre les personnes qui participent aux changements et celles qui sont censées s’y conformer. Une deuxième activité a démontré que les sentiments et les émotions sont liés au concept du changement.

Divers modèles de changement peuvent être efficaces, mais ils sont plus durables et permanents lorsque les gens y participent activement. Une diapositive sur les deux premières étapes des huit étapes du changement selon Kotter, qui portent sur la création d’un sentiment d’urgence et la formation d’une coalition influente, est présentée aux participants.

Une étude qui a été menée auprès de médecins de l’Ontario a poursuivi deux objectifs principaux : 

1. Comprendre l’engagement des médecins

2. Renforcer le leadership des médecins   

Cette étude a conclu que les médecins étaient considérés comme des chefs de file par les autres; toutefois, bien des médecins n’ont reçu aucune formation officielle en leadership. L’étude a également conclu que les médecins de famille auraient plus tendance à se renseigner sur les changements s’ils étaient rémunérés; par conséquent, les soins aux patients seraient davantage fondés sur des éléments probants et le travail des médecins serait plus pertinent par rapport à leurs domaines de pratique.

Une troisième activité a porté sur le besoin de changement chez les médecins et a donné lieu à une discussion sur la création d’un sentiment d’urgence et la formation d’une coalition influente. Sous les conseils de Mme Grady, les participants devaient trouver des solutions qui répondent aux critères suivants : 

• Déterminer clairement le pourquoi (c.-à-d. définir les résultats et les bénéfices)  

• Définir le caractère crucial du changement (c.-à-d. maintenant, dans le futur, le financement, le statut d’emploi, les conséquences de l’inaction)

Créer un sentiment d’urgence, cela peut comprendre des images, des liens émotionnels ou des actions inspirantes pour montrer la réaction du patient, le stress financier ou des problèmes futurs. Les critères sur la façon de former une coalition influente sont les suivants :

• Engager une personne qui a de l’expertise (c.-à-d. qui agit comme un champion sans ego)

• Engager une personne dans une position de pouvoir pour instaurer le changement  

• Engager des personnes crédibles

• Engager des personnes considérées comme dignes de confiance

Les groupes d’intervenants adopteront les rôles suivants pour les changements proposés :

• Résistants (c.-à-d. les personnes qui s’opposent ouvertement ou secrètement au changement)

• Témoins (c.-à-d. les personnes qui ont une réaction neutre au changement et qui peuvent être influencées)

• Aides (c.-à-d. les personnes qui feront avancer la cause)

• Champions (c.-à-d. les personnes influentes qui appuient pleinement le changement)

Un dernier exercice a porté sur l’analyse des parties prenantes pour un processus de changement donné. On a demandé aux participants de faire le lien entre l’exercice et leur propre milieu de travail. En répondant aux questions suivantes, on a déterminé comment évaluer les intervenants de chaque groupe et comment tirer parti de cette information pour faire avancer le changement :

• Qui sont-ils?

• Pourquoi sont-ils dans ce groupe?

• À quoi ressemblerait pour vous le succès si vous les faisiez évoluer vers le changement? 

• À quoi ressemblerait le succès pour eux?

• Quelle est la chose la plus importante que vous pourriez faire pour influencer ce groupe?

En conclusion, ce ne sont pas tous les intervenants qui appuieront les changements proposés. Certains devront peut-être quitter le milieu s’ils continuent à résister après la mise en œuvre du changement. Les participants ont été encouragés à examiner d’un œil critique les intervenants de chaque groupe et à s’engager à comprendre leurs points de vue particuliers pour obtenir le plus haut taux d’adoption du changement dans un milieu de soins de santé. 

 

 

 

 

 

Rapport rédigé par : Julie Ferlisi, The Write Approach Professional Services

Powered by Khore by Showthemes